Intégration du CRU à RENATER

Le CRU est intégré au GIP Renater depuis le 1er avril 2011.

La cellule technique du CRU (Comité Réseau des Universités) est née en 1990 pour accompagner le démarrage de RENATER pour les usagers relevant de l'Enseignement Supérieur et le Recherche Universitaire. Le CRU devait participer aux groupes de travail pour définir les évolutions du réseau, coordonner les services réseau dans les établissements d'enseignement supérieur, assurer des fonctions de veille et de formation ainsi que représenter l'Enseignement Supérieur dans différentes instances. Les missions assurées se sont développées tout en restant finalement proches de celles définies au moment de sa création.

Les évolutions du ministère de tutelle mais aussi le passage à l'autonomie des établissements d'enseignement supérieur et de recherche ont conduit à une réflexion sur le pilotage des activités du CRU et son rattachement à un opérateur de l'État pour développer et assurer le pérennité de ses actions.

Si le CRU est surtout connu pour les services qu'il a progressivement déployés, comme Universalistes, SourceSup, eduroam, TCS, Fédération d'identités, CORI, Metalistes, ... , d'autres noms comme Sympa, SupAnn, JRES, TutoJRES, JRSSI sont également, pour beaucoup, synonymes de CRU.

L'ensemble de ces services sont désormais opérés par les mêmes équipes, dans le cadre du GIP RENATER, sans incidence pour leurs usagers.

Cette nouvelle étape est l'opportunité de déployer les services existants auprès de l'ensemble de la communauté RENATER et pas seulement aux établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Cet ensemble de services viendra compléter de façon cohérente l'offre de services actuelle du GIP Renater.

Les principales missions du CRU étaient les suivantes :

  • suivi des évolutions techniques du réseau RENATER, des réseaux de collecte et des réseaux de campus en termes d’architecture, de technologies déployées et de services innovants, adéquation du réseau aux besoins de ses utilisateurs ;
  • sécurisation et fiabilisation des services réseau, élaboration et promotion des recommandations, formations à la sécurité, soutien aux correspondants RSSI et animation de leur réseau métier ;
  • organisation de cycles de formation, de journées thématiques et de la conférence biennale JRES) ;
  • veille technologique notamment dans le domaine des logiciels et du Middleware (annuaires, fédération d’identité, gestion des authentifications, environnements pour la mobilité, etc.) avec animation de groupes de travail associant les établissements ;
  • promotion des usages émergents (vidéoconférence, outils de travail collaboratif, téléphonie sur IP, systèmes d’information interactifs, etc.) ;
  • développement et mise en œuvre de services réseaux reconnus d’intérêt commun et justifiant une mutualisation nationale ;
  • représenter les établissements d'enseignement supérieur français au niveau européen (TERENA) et international (notamment Internet2) dans les domaines précisés ci-dessus.